Administration des Ponts et Chaussées Papier stratégique route2020.lu du réseau étatique
Home | Liens | Contact Index | A propos du site
18-11-2017 - 22:34 (GMT+0100) Imprimer


> home > La restructuration du réseau routier autour des 3 pôles d'attraction Luxembourg-Ville, Esch/Alzette et Ettelbruck/Diekirch (niveau régional) > La Capitale et sa périphérie > Le Nord de la Capitale et la vallée de l'Alzette


Le Nord de la Capitale et la vallée de l'Alzette

Vers le niveau supérieur


 

La descente vers la vallée de l’Alzette   

La descente actuelle du plateau de Biergerkraïz vers la vallée de l’Alzette est constituée d’un chemin repris [CR181] traversant en très forte pente longitudinale (12%) le versant boisé pour rejoindre la N7 en passant par les quartiers résidentiels de Bereldange. Après la mise en service du contournement sud de Bridel, la réalisation d’une nouvelle descente plus performante devient nécessaire tant pour des raisons de sécurité que pour le gain en qualité de vie des résidents de Bereldange sans oublier la constitution d’un réseau routier cohérent resp. la réalisation d’une infrastructure performante entre la partie amont de la vallée de l’Alzette et le réseau autoroutier via l’échangeur Strassen-Nord.

Cette nouvelle descente prend son départ sur le plateau au Biergerkraïz et aboutit en fond de vallée dans la zone industrielle de Steinsel qu’elle traverse pour se raccorder à la N7 par la rue « Millewé » qui est actuellement sous travaux de redressement, comprenant l’élargissement de l’ouvrage de franchissement de l’Alzette et la transformation en giratoire du carrefour sur la N7. Pour garantir la praticabilité de cette nouvelle route aux véhicules de toutes catégories, et particulièrement aux poids lourds, la pente longitudinale est limitée à 6,5%. La différence de hauteur entre le plateau et la vallée étant de l’ordre de 140 m, le tracé doit disposer d’un développement suffisant qui pour toutes les variantes est d’environ 3.000 m.

Les différentes solutions se distinguent principalement par le tracé choisi pour traverser le plateau du Biergerkraïz à l’est de la carrière Cloos, le faisceau des variantes se rétrécit ensuite pour traverser la terrasse au lieu-dit « Wakelter » dans un couloir étroit et fait la descente dans le fond de vallée sur un parcours tracé de façon plus ou moins parallèle et à une distance d’environ 400 m au Thalweg du Klengebuer. La jonction au CR123 entre Bereldange et Steinsel se fait par un carrefour giratoire et le raccordement à la zone d’activités de Steinsel est assuré par la rue de l’Alzette faisant partie de la voirie intérieure de cette zone.

 

La rocade au Nord de la Ville de Luxembourg   

La fermeture de l’anneau au nord de la Capitale

Le boulevard périphérique de la Ville de Luxembourg, composé de parties des autoroutes A6 et A1, prend son départ à l’ouest de Strassen pour décrire une boucle en forme de demi-cercle passant à l’ouest, au sud et à l’est de la capitale où il se termine à l’extrémité est du plateau de Kirchberg. Les échanges avec les artères affluant vers la capitale se font par les Croix de Cessange [A4 en provenance d’Esch/Alzette] et de Gasperich [A3 en provenance de Thionville] et par l’échangeur Irrgarten [N2/E29 en provenance de Remich]. Les échanges avec les quartiers de la Ville de Luxembourg se font à Strassen [N6], à Helfenterbruck [N5/E44], à Gasperich [Luxembourg-Sud/CR324], à Irrgarten [N2/E29] et à Kirchberg.

L’idée initiale d’une fermeture autoroutière du périphérique au Nord, projet connu sous la désignation axe Arlon - Kirchberg, a été définitivement abandonnée.

Par contre l’idée d’une fermeture plus douce sous forme d’une simple route à 2x1 voie est tout à fait réaliste et présente des avantages indéniables sur le plan de l’organisation de la circulation.

Une étude de faisabilité sommaire a dégagé le tracé suivant :

Le projet prend son départ au rond-point « SERRA » à Kirchberg près des FIL où une nouvelle gare CFL sera érigée dans le cadre du projet du raccordement ferroviaire de l’aéroport de Luxembourg et du plateau de Kirchberg. Le tracé contourne le plateau de Kirchberg à la crête du talus pour traverser par une tranchée couverte à l’approche de la vallée de l’Alzette l’épreon entre Weimerskirch et Dommeldange et enjamber la vallée à son verrou naturel par un viaduc de 600 m de longueur et se pose sur le plateau de l’Eicherfeld qu’il contourne à son extrémité est au bord du versant avant de se rabattre à l’ouest pour se raccorder au giratoire Biergerkraïz.

Les potentialités qu’une telle route offre sur le plan de la mobilité sont énormes :

  • optimisation de la circulation sur le plateau de Kirchberg par une troisième artère est-ouest et amélioration sensible de la desserte des aires non encore urbanisées au nord du plateau;
  • en combinaison avec la nouvelle descente entre le giratoire Biergerkraïz et la vallée de l’Alzette, réalisation d’une connexion confortable et sûre de cette région au plateau de Kirchberg;
  • équipée d’un double couloir réservé aux transports en commun, réalisation d’une jonction rapide entre la région Nord/Ouest [Kehlen, Keispelt/Meispelt, Kopstal, Bridel] et la nouvelle gare ferroviaire près des FIL à Kirchberg. Les potentialités d’un tel couloir pour le transport public pourraient être améliorées par l’aménagement d’un parking de dissuasion P&R aux abords du Biergerkraïz.


Haut de page

Copyright © Administration des Ponts et Chaussées   Aspects légaux | Contact