Administration des Ponts et Chaussées Papier stratégique route2020.lu du réseau étatique
Home | Liens | Contact Index | A propos du site
18-11-2017 - 22:37 (GMT+0100) Imprimer


> home > Le renforcement du réseau routier primaire (niveau transfrontalier et national) > Les projets de routes d'ordre supérieur > Le contexte national


Le contexte national

Vers le niveau supérieur

 

La tangente Ouest (A7-A6-N6)   


Il serait contre-productif, par rapport à la politique actuelle, de continuer à construire de nouvelles pénétrantes routières vers les grands centres de développement et d’attraction que sont la Ville de Luxembourg, la Nordstad et Esch/Alzette avec sa périphérie, voire de vouloir renforcer la capacité d’évacuation des pénétrantes existantes. Par contre il est d’un grand intérêt d’aménager des routes tangentielles capables de canaliser autour de ces centres ceux des flux de trafic qui ne sont pas en rapport direct avec ces centres d’attraction, ou autrement dit de renoncer à injecter dans le trafic origine-destination évoluant sur les routes pénétrantes déjà congestionnées aux heures de pointes des flux de trafic traversant ces centres en simple transit. La tangente Ouest est un élément-clé de cette catégorie d’infrastructures.

La tangente Ouest n’est pas une « deuxième Route du Nord » ou le palliatif d’un projet de Route du Nord implanté sur le mauvais plateau. Pour le dire en clair, la Route du Nord ?A7? a comme objectif de relier entre eux le centre de développement et d’attraction de la Ville de Luxembourg et le centre régional de la Nordstad, alors que la tangente Ouest a comme vocation de dévier autour de la Ville de Luxembourg le trafic en provenance de Nordstad et allant vers la A6 et la N6 en direction de la région Sud-Ouest du pays sans passer par la capitale, voire de faciliter l’accès vers les zones d’activités implantées à la périphérie ouest de la capitale et mal desservies par les transports publics.

Bien sûr, comme c’est tradition dans le secteur du transport individuel, une infrastructure routière ne se limite pas à une seule fonction, mais satisfait à des vocations multiples.

Sans trop entrer dans le détail, les fonctions additionnelles assurées par la tangente Ouest sont :

  • le contournement des localités de Keispelt/Meispelt et de Kehlen combiné au rétablissement de la qualité de vie et de la sécurité des résidents de ces agglomérations ;
  • le désenclavement de la zone d’activités de Kehlen ;
  • le raccordement de la zone d’activités de Mamer ;
  • la désaffectation du CR101 dans la vallée de la Mamer entre Schoenfels-Kopstal et Mamer et son intégration sous forme de piste cyclable dans le parc naturel afférent ;
  • la collecte des flux des trafics individuels en provenance des communes dortoirs situées au Nord de Kopstal et leur déviation vers l’autoroute A6.
  • la réorganisation de la circulation des poids lourds dans l’ensemble de la région Nord-Ouest de la Ville de Luxembourg (fonction secondaire)

Le projet de la tangente Ouest prend son origine à l’échangeur « Kannerduerf » sur la Route du Nord ?A7?, suit le tracé du CR102 jusqu’à l’entrée de la localité de Keispelt, contourne l’agglomération de Keispelt/Meispelt, fait la jonction avec la route nationale N12, contourne la localité de Kehlen, assure la connexion de la zone d’activités de Kehlen, reprend de nouveau le tracé du CR102 en direction de Mamer, assure la desserte de la zone d’activités de Mamer, se raccorde à l’autoroute A6 par un nouvel échangeur et prend fin à la N6 à laquelle elle se raccorde avec un giratoire.

Cette description sommaire montre que la tangente Ouest profite au maximum des routes existantes qui sont à réaménager, à redresser ou à élargir selon les besoins, mais limite les ouvertures à neuf au seul évitement des zones urbanisées, de sorte que le morcellement des paysages est réduit au strict nécessaire.

La tangente Ouest a l’avantage de résoudre de surcroît les problèmes de congestion continue dans les traversées de localités de Kopstal et de Bridel, vu que la plus grande part des flux approchant ces localités par le Nord par la N12 sont déviés via un nouvel échangeur sur l’autoroute d’Arlon [A6] où ils pourront bénéficier, pour approcher les régions situées à l’ouest de la Capitale, des avantages d’un élargissement à 2x3 voies de cette autoroute qui se fera justement à partir du point de raccordement de la tangente Ouest.

La carte 12 rend compte du tracé de la tangente Ouest ainsi que du délestage en matière de trafic que sa réalisation va apporter pour les communes et localités situées à ouest de la Vallée de la Mamer.

 

La transversale de Clervaux(N7/N18)   


La zone industrielle de Lentzweiler/Eselborn contribue favorablement au développement de la région Nord du pays, génère cependant un trafic toujours croissant de poids lourds. Alors que le raccordement de cette zone à la N12 du côté ouest se fait sans problèmes, il n’en est pas ainsi du côté est où la seule connexion de haut niveau à la N7 passe par la ville de Clervaux [N18]. Le trafic en provenance du Nord a pris l’habitude de rejoindre cette zone en se faufilant en passage clandestin à travers les petits villages de la région sur des routes de faible gabarit.

Pour remédier à cette situation intenable, le ministère des Travaux Publics a analysé dans le cadre d’une étude de trafic l’opportunité de relier les zones industrielles de Lentzweiler/Eselborn à la N7 à l’aide d’une nouvelle route et de profiter ainsi pleinement des facilités crées par la Route du Nord [A7] pour relier la région nord au centre et au sud du pays.

L’étude a montré que cette nouvelle infrastructure est faisable et utile, mais qu’elle doit être conçue comme une simple route à deux voies respectant la topographie de l’Oesling tout en présentant des caractéristiques assurant la circulation en toute sécurité des camions.

Grâce à cette nouvelle route, faisant partie intégrante de la N18, et à quelques projets de contournement, tels que ceux de Troisvierges et de Hosingen, la région Nord du pays sera dotée d’une structure routière maîtresse de haut niveau constituée d’un triangle formé par les N12 à l’ouest et N7 à l’est se rejoignant à Wemperhardt avec comme base la N18 en guise de transversale reliant ces deux routes en passant au nord de Clervaux.

Cette structure maîtresse sera connectée au réseau autoroutier national et international par trois branches prenant leur départ aux trois pointes du triangle, à savoir :

  • au nord à l’autoroute A27/A60 (Liège, Malmédy, Bitburg, Wittlich) par la mise en valeur de la N62 belge entre la Wemperhardt et l’échangeur de St-Vith ;
  • à l’ouest par la N12 se raccordant en territoire belge à la A26 par un nouveau contournement projeté au nord de Bastogne, et
  • à l’est via la E421/N7 à la Route du Nord [A7].

La structure maîtresse de la transversale de Clervaux est représenté schématiquement sur la carte 13.


Haut de page

Copyright © Administration des Ponts et Chaussées   Aspects légaux | Contact